Projets

Vidéo-danse ou film de danse :

La vidéo-danse ou film de danse comme œuvre à part entière n’est pas encore une discipline artistique répandu. Un film de danse, c’est un film avec son scénario, ses plans et ses travellings, sa bande originale.

La vidéo-danse s’inscrit dans la lignée du travail cinématographique de Maya Deren, se différenciant du musical, de la simple captation, de l’archive ou encore du documentaire :

« De plus en plus, j’ai pensé à travailler sur le mouvement de danse formalisé, stylisé, de sortir le danseur du théâtre et de lui donner le monde comme scène. Cela ne signifierait pas seulement éloigner la vue frontale fixe et les panneaux immobiles de la salle de théâtre ou modifier les scènes d’action plus souvent qu’au théâtre, mais développer toute une série de nouvelles relations entre danseur et espace. Je suis sûre que le film de danse va se développer très rapidement et que va s’ouvrir, par l’intérêt porté à cette évolution, une nouvelle ère : une ère dans laquelle danse et cinéma pourraient unir leur énergie et leur travail créatif, dans la perspective d’une expression artistique commune. » (Maya Deren)

Le terme vidéo-danse désigne deux objets distincts : une forme artistique mélangeant deux disciplines, vidéo et danse ; une forme artistique. Une vidéo-danse est un objet transdisciplinaire, qui confronte la danse au médium vidéo à travers une forme nouvelle.

Filmer la danse, c’est placer celle-ci dans un instantané qui perdure, lui donner corps… ou plutôt laisser au corps une possibilité d’exprimer ce que les mots ne font qu’aborder, suggérer, effleurer. L’état du corps qui danse soulignera, pointillera, portera l’émotion du mot. L’émotion transpirera par les gestes du mouvement dansé.

Filmer la danse, c’est développer un esthétisme spécifique particulier au propos, au sujet, au concept, à l’imaginaire que l’auteur ou chorégraphe cherchera à aborder. C’est se rapprocher du danseur. C’est lui permettre de sortir du théâtre, comme les postmodernistes ont pu le faire dans les années 60/70, tout en gardant une trace d’un travail réalisé pour. Un film de danse c’est élaboré une narration à la fois similaire et différente pour emmener le spectateur dans ce que le corps peut apporter de sensoriel.

Un film de danse, c’est comme un film mais dansé…